Aller au contenu

Pourquoi et avec qui se lancer dans l’édition à compte d’auteur ?

Se lance dans l'édition à compte d’auteur
Partager

Quand on emploie le terme « édition à compte d’auteur », les cœurs s’affolent et les convictions se font entendre, un débat sans fin commence alors. Certains y voient une opportunité, d’autres considèrent ce modèle comme une arnaque à l’édition de manuscrit. En effet, quand un auteur cherche à se faire éditer il est face à une grande diversité d’offres. Parmi ces offres, certaines méritent d’y réfléchir et d’autres ne méritent pas d’être vues.

Après vous avoir proposé un article sur les arnaques à l’édition de manuscrit de manière générale, maison-edition vous propose un article dédié à l’édition à compte d’auteur.

1. L’édition à compte d’auteur définition

L’édition à compte d’auteur est un modèle d’édition permettant à l’auteur et à l’éditeur de partager les risques liés à l’édition d’un manuscrit. En d’autres termes, l’éditeur réalise les mêmes prestations qu’un éditeur traditionnel à savoir :

  • La correction du manuscrit,
  • La fabrication (mise en page, création de première de couverture, création de quatrième de couverte),
  • L’impression des ouvrages,
  • Le référencement en librairies,
  • La distribution et la communication sur le livre et sur l’auteur.

Seulement, l’éditeur à compte d’auteur demande une participation financière afin d’assurer la correction et l’impression du livre. L’auteur, en contrepartie perçois des droits d’auteur plus élevé allant jusqu’à 15%.

L’édition un compte d’auteur est un modèle d’édition choisi par plusieurs auteurs, il permet de bénéficier du nom de l’éditeur, d’un ensemble d’équipes de professionnels de l’édition et d’un réseau de libraires et de journalistes.

2. À quoi faire attention dans l’édition à compte d’auteur

L’édition à compte d’auteur est une solution, un compromis de la part de l’auteur qui lui permet de se donner une chance et de réaliser son rêve. Cette solution n’est valable qu’à condition d’une transparence de la part de l’éditeur.

Certains éditeurs se présentent comme étant des éditeurs à compte d’éditeur (éditeurs dits traditionnels) et cachent les frais que devront débourser les auteurs une fois le contrat signé, avec l’obligation d’acheter des ouvrages par exemple.

Pour savoir si un éditeur à compte d’auteur se cache derrière un compte d’éditeur il faut lire entre les lignes et ne jamais hésiter à poser les questions au responsable éditorial en cas de doute. 

3. L’édition à compte d’auteur, avec qui ?

Premièrement, il faut impérativement éviter les éditions à compte d’auteur cachées derrière des éditions à compte d’éditeur.

Évitez par exemple les éditions Sydney Laurent ou encore les éditions l’Harmattan. Tournez-vous plutôt vers des maisons d’édition proche de leurs auteurs et à l’écoute.

Parmi les maisons d’édition qui proposent une proximité avec les auteurs et une belle qualité d’ouvrage, nous pouvons nommer : les éditions les trois colonnes par exemple, ou encore les éditions du Panthéon

Les auteurs paient pour être accompagnés comme un auteur en maison d’édition à compte d’éditeur le serait.” L’auteur sait pourquoi il investit : pour l’aide à la composition, pour la mise à disposition de l’ouvrage. 

L’édition à compte d’auteur est une alternative forte à l’autoédition. Dans le cas de l’autoédition l’auteur est voué à lui-même et à ses propres compétences. Or, l’édition est un métier, la communication également. Si on veut qu’un livre plaise, éveil la curiosité des lecteurs et se retrouve sur les tables de chevet, alors quoi de mieux que d’apprendre et d’écouter les conseils de professionnels.


Partager