Aller au contenu

Histoire de Madame Bovary, ses secrets d’édition

Partager

Connaissez-vous l'histoire de Madame Bovary ?

D’abord publié en 1856 dans la Revue de Paris sous forme de feuilleton, Emma Bovary suscite la colère du gouvernement du second empire. En février 1857, le gérant de la revue, Léon Laurent-Pichat, l’imprimeur et Gustave Flaubert sont jugés pour  » outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs « .

Ce procès rendit l’histoire immensément célèbre. Après l’acquittement de l’auteur le 7 février 1857, le roman fut publié dans un livre, en deux volumes. Cette publication se fait le 15 avril 1857 chez Michel Lévy frères. La première édition de 6 750 exemplaires fut un succès instantané.

Mais d’où vient l’inspiration de Flaubert que l’empire ne peut accepter ? Comment Gustave Flaubert a-t-il pu faire éditer son roman malgré les avertissements du gouvernement ?

Un fait divers à l’initiative de l’œuvre

Pour écrire ce chef-d’œuvre de la littérature, l’auteur se serait inspiré du suicide à Ry de Delphine Delamare, fille d’agriculteur, dont le mariage avec Eugène Delamare, ancien élève du père de Gustave Flaubert et médecin, fut une source de grande frustration jusqu’à son suicide par absorption d’arsenic en 1848.

Différentes éditions

En 1856 la publication se fait dans la Revue de Paris. Au fur et à mesure des livraisons, le gouvernement envoie deux avertissements à l’éditeur. Le but est alors de faire retirer ou modifier les textes.

Suite à la publication d’une note relative aux mutilations que subit son romain, Flaubert accroît la vigilance des services impérieux. C’est ainsi que le procureur estime que Madame Bovary doit être poursuivi et lance le procès le 29 janvier 1857.

En avril 1857, alors que Flaubert a gagné son procès, il fait publier Madame Bovary chez Michel Lévy en deux volumes. Les scènes supprimées dans la Revue de Paris sont réintroduites. Le livre n’est pas poursuivi, malgré toutes les nouvelles modifications. A la suite d’une mésentende avec Michel Lévy, Flaubert fait paraître en 1873 chez Charpentier une édition qu’il nomme « édition définitive ».

A présent vous connaissez les secrets de l’histoire de Madame de Bovary, de Gustave Flaubert.


Partager