Aller au contenu

Comment protéger un manuscrit

Comment protéger un manuscrit
Partager

Lors de l’envoi d’un manuscrit à un correcteur ou à une maison d’édition (découvrez comment envoyer votre manuscrit ici) il est important de pouvoir protéger un manuscrit de tout plagiat ou vol de propriété intellectuelle. Même si la plupart des professionnels de l’édition s’engagent à respecter vos droits et à supprimer votre manuscrit si celui-ci n’est pas accepté par leur comité de lecture, il est important de savoir comment protéger un manuscrit.

Voyons ensemble 5 façons possibles pour protéger un manuscrit.

1. Protéger un manuscrit par l'envoi d'un mail

C’est une méthode simple et gratuite de protéger son manuscrit. Il suffit à l’auteur de s’auto-envoyer son manuscrit en PJ par e-mail. Sur cet e-mail doit être inscrit votre vrai nom mais également votre nom d’auteur ainsi que la date d’envoi de l’e-mail qui fait foi en cas de litige.

2. L’envoi du manuscrit par lettre recommandée avec accusé de réception

Le principe est le même que l’envoie du manuscrit par e-mail. Ici l’auteur doit s’auto-envoyer son manuscrit imprimé par lettre recommandée avec accusé de réception. Il faut impérativement que le bordereau soit collé sur le rabat de l’enveloppe afin de prouver que celle-ci n’a jamais été ouverte. Une fois votre livre reçu surtout ne l’ouvrez pas, le cachet daté de l’enveloppe fera office de preuve en cas de litige.

3. Dépôt à la SGDL

Déposer votre manuscrit auprès de la société des gens de lettres vous permet de protéger votre œuvre durant 4 ans. Le dépôt de votre manuscrit papier coûte 45 €.

Pour plus d’information sur les modalités de dépôt classique à la SGDL rendez-vous ici.

Si vous souhaitez vous pouvez également déposer votre manuscrit au format numérique via le service cleo. Votre œuvre aura une empreinte numérique en retour. Cette méthode est valide 1 an au tarif de 10 €.

4. Publier son manuscrit

Lors de l’édition et de la publication d’un manuscrit, il est obligatoire de l’enregistrer auprès de la Bibliothèque nationale de France. Ce dépôt permet à votre manuscrit d’être identifié et lui attribue un numéro ISBN. Cette preuve est incontestable. Ainsi en plus de pouvoir être lu, votre manuscrit sera automatiquement protégé. La date de publication faisant foi. 

Si vous avez des questions sur comment publier un livre, rendez-vous ici.

5. Dépôt du manuscrit chez un huissier

Cette méthode est sûrement la plus sécurisée. Le dépôt de manuscrit chez une notaire ou un huissier est illimité dans le temps. Mais cette méthode de protection de manuscrit est la plus coûteuse. Elle va de 150 € à 300 €.

Maintenant vous avez toutes les cartes en main pour protéger votre manuscrit. Bon courage dans vos prochaines démarches d’édition ou d’autoédition. Si vous avez besoin de plus conseil d’édition rendez-vous ici.


Partager